DES IDÉES REÇUES

Nous avons pour but de lutter contre des idées reçues qui ont encore la peau dure !

Faites nous confiance et découvrez notre approche du vin basée sur la simplicité, le plaisir gustatif et la découverte.

Faux !
Ceux qui croient ce précepte ne connaissent pas notre site ! Découvrez nos secrets de la carte pour vous en convaincre.

Faux !
Tous les vins secs (blancs, rouges, rosés ou champagne) apportent entre 80 et 90 calories pour 10 centilitres, alors qu’une cachaça en contient 250.

Faux !
Le vin blanc est souvent accusé à tort de provoquer des maux de tête, en raison de son taux de souffre soit disant plus élevé que dans les vins rouges. Nous vous invitons à consulter notre rubrique vinification des vins blancs.

Faux !
Tous les poissons à chair rose se marient parfaitement avec un vin rouge fruité et léger. Nous vous invitons à découvrir nos accords mets & vins.

Faux !
Les vins rosés doivent être servis à 10°C afin de pouvoir exprimer tous leurs composés olfactifs et gustatifs. En revanche, si vous êtes sûr que votre vin est trop acide, alors servez le à 6/8°C et ainsi son défaut majeur sera masqué.

id06

Vrai et Faux,
ou en tout cas beaucoup plus complexe. L’accord vin rouge et fromage est une tradition française bien ancrée dans les mentalités. Mais ce n’est pas pour autant vrai. Pour les chèvres par exemple, un vin blanc est beaucoup plus adéquat. Plus encore, les tanins du vin rouge s’accordent mal avec la protéine du lait, ce qui donne parfois un goût métallique.
Nous vous invitons donc à découvrir nos accords fromages & vins.

id07

Faux !
À la fin du repas, le nez et la bouche sont saturés. Physiologiquement, à moins d’être extrêmement entraîné ou bien un professionnel de la dégustation, le palais n’est plus apte à découvrir de nouvelles saveurs.

Faux !
Le sucre présent dans les desserts amplifie la sensation d’acidité induite par le champagne. Il est donc préférable de boire le champagne à l’apéritif ou bien tout au long d’un repas, d’autant plus que de nos jours, nous buvons principalement du brut, voir même de l’extra brut. Mais si vous tenez absolument à boire du champagne en dessert, alors choisissez un champagne demi-sec qui est plus sucré.
Nous vous invitons à découvrir la vinification du champagne.

Faux évidemment !
Mais pendant très longtemps bon nombre de gens l’ont cru et ainsi le vin rosé a été considéré comme un sous-produit. Combien de fois on entend encore dans les conversations, le rosé, c’est pas du vin ! Nous vous invitons donc à découvrir la vinification du rosé et les secrets de notre carte.

Faux !
À l’origine, le vin était passé en carafe pour le décanter, c’est-à-dire faire en sorte que le dépôt reste au fond de la bouteille. Mais depuis une trentaine d’années, grâce aux progrès des techniques de vinification, ce dépôt n’existe plus ou très rarement. Au contraire, ce brusque apport d’oxygène a un effet néfaste sur un vin vieux. Il risque de s’oxyder et de perdre ainsi non seulement sa robe (couleur) mais également son nez.
En revanche, pour les vins plus jeunes (de 2 à huit ans), n’hésitez pas à le faire. Cette oxygénation du vin permet une meilleure exaltation des arômes.